Santé : près de 500 cliniques clandestines identifiées dans le grand Conakry

Spread the love

Suite à l’instruction du Chef de l’État, Alpha Condé pour la fermeture des cliniques clandestines, le ministère de la santé est sur le terrain pour appliquer cette décision du président de la République. Au cours de l’opération, les agents du département de la santé ont identifié 700 cliniques dans le grand Conakry dont près de 500 sont dans la clandestinité, a annoncé l’Inspecteur Général de la Santé,  Damani Keita.

« Ces cliniques clandestines ont toujours existé. Il y a des luttes qui ont été faites en feu de paille. C’est-à-dire, ça n’a pas été pérennisé pour permettre l’éradication de ce fléau qui est en train de gangréner le secteur médical. L’opération qui a commencé va se pérenniser. Il va y avoir des points focaux. Nous allons prendre des services de sécurité en relais qui vont assurer la continuité des services. À Conakry, il y a près de 700 cliniques. Il y a plus de cliniques clandestines que légales. Il y a autour de 150 à 200 qui sont légales… C’est dans la commune de Matoto où il y a la plus grande concentration de cliniques clandestines, ensuite la commune de Ratoma », a indiqué M. Keita.

Ibrahima bah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
18 + 30 =