Tennis : un émissaire de la fédération internationale séjourne en Guinée

Spread the love

Après plusieurs reports à cause de la pandémie covid-19, un émissaire de la fédération internationale de Tennis effectue une visite de travail en Guinée. Il s’agit de Amin Ben Makhlouf Responsable au Développement Afrique de l’Ouest et du Nord. Objectif échanger avec les autorités sportives sur le développement de cette discipline en Guinée.

Arrivé à Conakry depuis, le samedi 17 juin, Ben Makhlouf travaille intensément avec les dirigeants de la fédération guinéenne de Tennis. Après le refus du ministre en charge des Sports, Lansana Béa Diallo de le rencontrer ce lundi matin, l’hôte a dévoilé à la presse locale, l’objet de sa visite.

« Normalement cette visite était prévue il y a 4 ans de cela mais malheureusement avec la période de covid ça été difficile pour nous de venir. Notre but est de développer le tennis à travers le monde et d’apporter le soutien adéquat à chacun des pays qu’on visite. Bien sûr que le pays qu’on visite doit démontrer une volonté de vouloir avancer les choses. C’est qui est le cas de la fédération guinéenne de tennis qui depuis plus de 4 ans essaye de mettre en place certains projets. Ces projets sont très porteurs, ils nécessitent un soutien financier de la fédération internationale de tennis et il nécessite un soutien du ministère de tutelle. », a soutenu Ben Makhlouf.

Poursuivant son speech, il a décliné les ambitions de la fédération internationale de tennis pour le développement de la discipline dans un pays comme la Guinée.

« Après la récente formation des entraîneurs à Conakry, nous avons lancé l’initiative tennis junior. Le but de ce projet est de développer les petites écoles de tennis au sein des clubs et au sein des établissements scolaires. Cela consiste à ouvrir les yeux sur la pratique du tennis qui devient un sport accessible. Nous aimerions que les ministères tutelles suivent pour que nous puissions le mettre à grande échelle ».

Il ajoute : « Nous avons eu des discussions avec M. Camara (Secrétaire Générale de la fédération guinéenne de tennis, ndr) pour mettre en place des projets avec le comité olympique. Il y a le projet de développement des infrastructures pour la pratique du tennis. Il faut une exposition de tennis dans le pays. Nous sommes en train de discuter sur la possibilité d’organiser un petit tournoi international pour les jeunes pourquoi pas en Guinée qui donnerait une exposition de la fédération et du pays à travers une telle compétition. »

Pour sa part, le Secrétaire Général de la Fédération, s’est largement réjoui de cette visite du responsable au développement Afrique de l’Ouest et du Nord de la fédération internationale de Tennis.

« Franchement la venue de M. Makhlouf est un ouf de soulagement. Ça fait 4 ans que nous attendons son arrivée, vu qu’il est là, il voit les réalités du terrain. Il voit le travail que la fédération est en train de faire pour que le tennis soit un sport de premier rang en Guinée. Sa venue va booster le tennis guinéen. L’objectif final pour nous, c’est de voir la Guinée participer à la coupe davis. Il vérifiera si nous sommes conformes aux normes. »

Parlant de l’initiative tennis junior, M. Camara déclare : « Le tennis à l’école est une priorité depuis très longtemps pour notre fédération. Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce projet soit une réalité. »

Par ailleurs, il faut signaler que la visite de travail de cet émissaire de la fédération internationale de tennis prend fin ce mercredi 21 juin.

Ibrahima Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici