FRANÇOIS LOUCENY FALL BIENTÔT : UN LIVRE CONSACRÉ À SES MÉMOIRES

Spread the love
Après la parution de ses ouvrages « MON PARI POUR LA GUINÉE » en 2009, puis « Guinée, l’aurore d’une démocratie » en 2012, suivi des « Souvenirs diplomatiques, recueil de discours » en 2016 ; parus dans les Editions « L’Harmattan Guinée », ce diplomate de renom s’apprête à publier un nouvel ouvrage qui fera date. Un livre dans lequel François Lounceny Fall retrace sa carriere diplomatique depuis ses débuts. Le livre portera également sur un pan important de la Guinée de Sékou Touré, du Général Lansana Conté, du Capitane Moussa Dadis Camara, du Général Sekouba Konaté, d’Alpha Condé, jusqu’à l’avènement du CNRD le 5 Septembre 2021. Sans oublier les événements douloureux du stade du 28 septembre de Conakry
Du procès du 28 septembre, les vérités de François Louncény Fall. Le diplomate onusien a témoigné au procès du massacre du stade de Conakry. À le croire, c’est à Aboubacar Diakité dit Toumba que les leaders politiques présents ce jour-là au stade du 28 septembre doivent, d’avoir eu la vie sauve.
C’est un vrai connaisseur de la Guinée dans tous les domaines, qui va retracer l’essentiel de ce qu’il a constaté. De l’étudiant en option magistrature rêvant de devenir diplomate au diplomate de haut rang, sans oublier son passage comme Ambassadeur aux Nations unies présidant le Conseil de sécurité sur la crise de l’ Irak, son expérience gouvernementale comme Ministre des Affaires étrangères puis Premier ministre, Chef du gouvernement.
Un parcours diplomatique qui le mènera au haut rang de Représentant Special de trois Secrétaires généraux des Natiobs unies: Kofi Annan, Ban Kimoon et Antonio Guteres.
Les milieux qu’il a pratiqués témoignent de sa modestie.
Intelligent, jovial et très décontracté, l’argent n’est pas son fort. Il aimait dire à un de ses amis, Feu Oumar Cherif, que les affaires, c’est l’argent des autres et le cerveau c’est pour réfléchir. C’est donc cette ligne de conduite qui a toujours caractérisé François Lounceny Fall. Ces privilèges n’ont pas été pour lui seul. Il les a toujours partagés dans le bon sens, au bénéfice de son pays et de tous ses compatriotes ; y compris ceux qu’il rencontrait à sa descente d’avion dans certains aéroports à travers le monde. D’énormes qualités humaines se concentrent en cet homme, qui a toujours vécu avec le sens de la mesure, de l’utilité mais surtout de l’humilité.
Stimuler les plus pessimistes pour une Guinée meilleure a été pour lui, une devise.
Etant optimiste de nature, il garde une foi absolue dans l’ avenir son pays, la Guinée. Il possède des principes invariables et ne trompe jamais face à la vérité, du fait de sa conscience professionnelle poussée et de son amour, apparemment éternel, du juste.
L’ouvrage qu’il s’apprête à publier nous édifiera davantage, même sur la face cachée de l’homme ; qui de son jeune âge à aujourd’hui, est imbibé des hauts faits de plusieurs régimes. Il a admiré Ahmed Sekou Touré, collaboré avec le Général Lansana Conté, vu à l’œuvre Dadis Camara et Sékouba Konaté et a été proche d’Alpha Condé, à un moment donné, avant de reprendre ses premiers amours qui se trouvent être la diplomatie internationale, notamment à l’Organisation des Nations Unies (ONU), où il achèvera sa brillante carrière.
Par Ibrahima Diallo journaliste et Écrivain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici