Yokam et ses Grillades dans les gros yeux de Moïse

Spread the love

Après sa première tribune dénonçant les imperfections dans l’organisation du Festival Panafricain des Grillades de Conakry, Moïse 1er [Journaliste – Animateur et Présentateur Scénique] attire cette fois, l’attention de Yokam [l’organisateur] sur certains faits jugés anodins mais majeurs. Lisez illico, in extenso l’alerte de l’animateur.

Le Festival Panafricain des Grillades de Conakry est l’un des événements les plus importants du pays, qui met en avant la gastronomie africaine et attire des visiteurs de tout le continent.
Cependant, beaucoup de festivaliers auraient des inquiétudes quant à la qualité des aliments et à la sécurité alimentaire sur le site du festival, vu la couche de poussière qui plane sur Conakry à cause des différents travaux routiers.
La direction générale du festival doit prendre des mesures urgentes pour garantir que les normes d’hygiène alimentaire soient respectées.
Tout d’abord, l’environnement dans lequel les plats sont préparés doit être propre et irréprochable.
Les visiteurs doivent être assurés que les plats qu’ils mangent ne sont pas contaminés par des bactéries ou des maladies.
En outre, la qualité des poulets vendus sur le site du festival doit être irréprochable et dépourvue de toute séquelle due à un long voyage dans des conteneurs en provenance de régions lointaines.
Les organisateurs doivent s’assurer que les poulets vendus sur place sont de qualité supérieure, de préférence bio ou locaux, et qu’ils sont préparés avec soin pour éviter les risques pour la santé.
Le festival est un événement pour VIP et l’offre de restauration doit être à la hauteur des attentes des visiteurs.
Les organisateurs doivent donc fournir un service VIP de qualité, avec des plats exceptionnels et un service impeccable.
Cependant, le festival doit également améliorer l’accessibilité pour tous les participants.
Il est inacceptable que les organisateurs, les prestataires, les partenaires et les sponsors doivent attendre pendant des heures sous un soleil de plomb pour récupérer leur bracelet d’accès.
La direction doit trouver un mécanisme plus efficace pour mieux structurer l’accès au festival.
En outre, la décentralisation est également importante pour faciliter l’intégration et l’évolution de carrière professionnelle des travailleurs de l’agence organisatrice du festival.
Les organisateurs doivent décentraliser un certain nombre de points de décision pour améliorer l’efficacité et la collaboration au sein de l’équipe.
Enfin, l’aspect concours de restauration doit être amélioré. Les gestionnaires de stands doivent fournir un effort supplémentaire pour la présentation des plats, car jusqu’à présent, les plats présentés manquent de finesse et de soin. Les organisateurs doivent encourager les concurrents à mettre en valeur leur créativité et leur savoir-faire culinaire pour que le concours soit un véritable succès.
En définitive, la direction générale du festival doit prendre en compte les préoccupations relatives à la sécurité alimentaire et à l’accessibilité pour améliorer l’expérience des visiteurs et garantir la réussite de l’événement.
Le festival Panafricain des Grillades est une célébration de la gastronomie africaine et doit continuer à être un événement phare pour la région.
LIRE AUSSI :TRIBUNE / Moïse 1er dénonce le festival panafricain des Grillades
Signé Moise Premier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
38 ⁄ 19 =