Tennis : les athlètes guinéens présentent leurs trophées à la presse

Spread the love

De retour à Conakry après un long voyage par voie terrestre en Mauritanie, les jeunes athlètes guinéens qui sont venus avec des récompenses ont présenté leurs trophées à la presse locale.

Cette cérémonie officielle organisée par la fédération guinéenne de Tennis s’est déroulée ce jeudi 3 août au Sporting de Taouyah.

C’est avec 6 athlètes que la Guinée a participé au tournoi de tennis de la zone 2 organisé en Mauritanie par la Confédération Africaine de Tennis (CAT) avec l’appui de la Fédération Internationale. Dans cette compétition internationale des moins de 12 ans qui s’est jouée en simple et en double, les guinéens ont pu rafler des trophées.

En série filles, la Guinée a remporté la médaille d’or devant le rival du Sénégal pendant que les garçons décrochent la médaille de bronze face au pays hôte, la Mauritanie.

Au micro des hommes de médias, la championne d’Afrique de la zone 2 des moins de 12 ans, Mariam Chaida Sall a livré ses sentiments.

« Je suis très contente. On est parti avec une décision de gagner et on est revenu avec la coupe. Ce n’était pas facile. Avant de partir, on s’est très bien entraîné. Nos entraînements ont payé. Je remercie tous mes encadreurs, la fédération guinéenne, les parents aussi… »

Dans son intervention, le Secrétaire Général de la Fédération Guinéenne de Tennis, Mohamed Camara, a salué cette belle performance qui permet à la Guinée de bénéficier d’autres opportunités.

Il est également revenu sur les risques pris par la fédération pour se rendre en Mauritanie avec un minus.

« Le voyage n’a pas été facile. Mais si on ratait cette compétition, la Guinée allait écoper d’une sanction. C’est pourquoi on a alerté que si rien n’est fait à temps on serait dans l’obligation d’emprunter la voie terrestre pour se rendre en Mauritanie, C’était vraiment très difficile de voyager avec les enfants par voie terrestre. C’est une très bonne expérience mais on espère que c’est une dernière expérience. Parce que même les organisateurs, ils ont fait des efforts pour décaler les matchs », a affirmé M. Camara.

 Poursuivant il ajoute : « Au niveau de la fédération nous sommes en train de travailler sur l’amélioration du programme de formation en Guinée. Le programme (Junior Tennis Initiative vient dans ce cadre pour soutenir le tennis à l’École. Donc les matériels sont déjà à l’aéroport international de Conakry et tout à l’heure j’ai reçu l’appel du ministère pour me dire que le document est déjà prêt pour aller récupérer le matériel. Donc cette victoire nous permet au niveau de la fédération internationale d’être mieux placé pour continuer ce programme. Si on ne participait pas à cette compétition, en 2024 on allait perdre le programme. Donc pour ne pas le perdre, il fallait prendre le risque, aller par voie terrestre et participer à ce tournoi. », s’est-il justifié.

Selon notre information, après leur retour en Guinée, une joueuse est immédiatement tombée malade.

Pour sa part, l’entraineur national Mamadouba Makadji dira que : « À la base, on voulait juste participer de peur de ne pas écoper de sanctions. Mais là, le bilan est positif pour nous. On a surtout fait rayonner le tennis guinéen à un niveau où il n’a jamais été chez les plus jeunes ».

Après cette présentation officielle des trophées à la presse, les jeunes champions et la fédération guinéenne de Tennis seront reçus ce vendredi par le ministre en charge des Sports, Lansana Béa Diallo.

Ibrahima Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici