La RTG traduite en justice pour diffusion « non autorisée » d’oeuvre cinématographique

RTG
Spread the love

C’est une information qui risque encore de secouer la télévision nationale guinéenne (RTG), après la vague de contestation contre le nouveau logo.

Et cette fois, la RTG fait face à une procédure judiciaire engagée par un acteur culturel et pas le moindre.

Selon nos informations, la RTG 2, anciennement appelée RTG Boulbinet (référence au quartier qui abrite le siège dans la presqu’île de Kaloum), aurait diffusé le film Légitime Défense sans une autorisation de Kandeland Studio, la maison de production dudit long métrage.

Une situation qui aurait déclenché une procédure judiciaire et les deux parties ont déjà été entendues, nous indique une source près du dossier, par le tribunal de première instance de Kaloum.

Cette pratique, certes passe sous silence car ce n’est pas le premier cas apprend-on mais ce qui est déplorable, partagent certains observateurs de l’industrie du cinéma guinéen, c’est de voir la télévision nationale diffuser des œuvres artistiques sans autorisation car « l’artiste et la maison de production vivent des revenus de diffusion », confie un acteur du milieu sous anonymat.

Pour l’heure, les négociations sont en cours afin de réparer le préjudice subi.

Generations224

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici